Dimension philosophique

     Deux définitions de l'humanité peuvent être retenues dans ce texte. La première est l'essence de l'homme, la nature humaine. La seconde est la bienveillance, la compassion.

Grâce au récit des dix plaies, nous pouvons remarquer que la possibilité d'avoir le choix est un élément important qui caractérise la nature humaine. En effet, Dieu enlève le libre arbitre de Pharaon : "Dieu endurcit le coeur de Pharaon". Dans un premier temps, nous pouvons penser qu'il s'agit d'orgueil mais, d'un point de vue littéraire, la conclusion n'est pas la même : dans cette phrase, Pharaon est le complément d'objet direct du verbe endurcir, il subit l'action de Dieu qui est le sujet. Pharaon n'a donc plus le choix : il ne laisse pas partir les hébreux. Dieu lui a enlevé sa partie d'humanité. Pharon ne ressent pas de pitié envers ce peuple et ne fait pas preuve de bienveillance à son égard. Sa nature d'Homme est donc remise en cause et c'est en s'enfermant dans ce refus qu'il perd sa vision de l'existence humaine.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site